« Prenez soin des personnes âgées », lance le pape François aux jeunes


Conscient que l’épidémie de Covid-19 a touché particulièrement les personnes âgées, le pape a lancé un vibrant appel aux jeunes générations, dimanche 26 juillet, pour qu’elles manifestent présence et tendresse à l’égard de leurs aînés.

Devenu pape, à 76 ans passés, Jorge Bergoglio se range lui-même parmi les personnes âgées, abordant le thème de la vieillesse avec facilité et envoyant à ses congénères des messages emplis de tendresse et de complicité. Combien de fois a-t-il demandé aux jeunes générations de prendre soin de leurs aînés, trop souvent délaissés à son goût !

La crise sanitaire que le monde traverse donne encore plus de poids à la préoccupation du pape qui a saisi l’occasion de la Sainte Anne – la grand-mère de Jésus -, célébrée ce dimanche 26 juillet, pour lancer un message en ce sens, au terme de la prière de l’Angélus, sur la place Saint-Pierre à Rome.

« Chacune de ces personnes âgées est votre grand-père ! »

« En mémoire des saints Joachim et Anne, les grands-parents de Jésus, je voudrais inviter les jeunes à faire un geste de tendresse envers les personnes âgées, surtout les plus seules, dans les maisons et les résidences, celles qui n’ont pas vu leurs proches depuis tant de mois. Chers jeunes, chacune de ces personnes âgées est votre grand-père ! Ne les laissez pas seuls ! », a-t-il exhorté, faisant allusion sans détour aux conséquences sociales de la pandémie de Covid-19 sur les personnes âgées, souvent isolées dans des établissements spécialisés.

François s’est montré étonnamment précis dans son invitation aux plus jeunes, les exhortant à passer des appels téléphoniques ou vidéo, à envoyer des messages. « Écoutez-les, a-t-il lancé. Et, si possible dans le respect des normes de santé, allez également les trouver. Envoyez-leur un câlin ».

L’influence de la grand-mère de François

Très attaché à sa grand-mère, dont il a souvent évoqué l’influence décisive dans sa vie, le pape sait précisément de quoi il parle : « Ce sont vos racines. Un arbre détaché des racines ne pousse pas, ne donne pas de fleurs et de fruits. C’est pourquoi l’union et la connexion avec vos racines sont importantes. « Ce que l’arbre a en fleur vient de ce qu’il a enterré », dit un poète de ma patrie. Pour cela je vous invite à faire un gros applaudissement à nos grands-parents ! », s’est-il écrié, dans un hommage vibrant aux grands-parents du monde entier.

Puissant écho à ce qu’il avait déclaré lors de l’audience générale du 11 mars 2015 : « Les paroles des grands-parents ont quelque chose de spécial pour les jeunes. Et ils le savent. Les mots que ma grand-mère m’a donnés par écrit le jour de mon ordination sacerdotale, je les porte toujours avec moi, toujours dans mon bréviaire et je les lis souvent et cela me fait du bien. »

Bruno Bouvet