Le révérend Justin Joplin avait pris ses fonctions en 2014 à l’Eglise baptiste de Mississauga, en Ontario. Quelques jours après avoir annoncé sa transidentité dans un sermon en ligne en juin 2020, il a été suspendu de ses fonctions, rapporte Radio Canada dans un article du 12 août. Cette décision a été prise après plusieurs séances de discussions en Eglise et un vote.

Junia Joplin demande 200 000 $ de dommages et intérêts, pour discrimination à l’emploi sur des critères d’identité de genre et d’expression de cette identité, interdite en Ontario.
Selon les documents de la partie civile, «l’Eglise baptiste Lorne Park n’a pas […] prouvé de bonne foi et de façon honnête que la révérende Joplin n’a pas les compétences nécessaires pour diriger son ministère.»

Une décision «prudente» et «réfléchie»

L’Eglise Lorne Park a déclaré que la décision avait été faite de façon «prudente» et «réfléchie», après avoir cherché à connaître la volonté de Dieu.
David Huctwith, président du conseil exécutif de l’Eglise, a déclaré dans un communiqué du 11 août que la moitié des votes favorables au renvoi de Junia Joplin sont en lien avec des raisons théologiques, selon Radio Canada.
«Nous lui avons offert ce que nous pensons être une juste indemnité de départ», ajoute David Huctwith.

The post Canada: Une pasteure trangenre poursuit son Église en justice pour licenciement discriminatoire appeared first on Evangeliques.info.