Des organisations évangéliques vaudoises «luttent contre la demande de reconnaissance des musulmans», lit-on dans un article de 24heures publié le 7 octobre. Les deux congrégations étant candidates à une reconnaissance publique, il y aurait une «fracture»  derrière le discours commun des représentants des deux communautés.

«Les Eglises candidates à la reconnaissance dans le canton […] sont généralement également membres du Réseau évangélique suisse, dont fait partie l’Institut pour les questions relatives à l’islam (IQRI)», rapporte 24heures. L’auteure de l’article, évoquant une certaine méfiance envers cet Institut, soupçonne une rivalité malsaine et anti-islamique. «L’IQRI a fait de la lutte contre la reconnaissance de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) un cheval de bataille. Ses membres […] tentent d’interpeller chercheurs et politiques sur le “danger” d’un tel processus.»

Quel positionnement pour la Fédération évangélique vaudoise?

Désireux d’assurer «le respect des uns envers les autres» dans la cadre du processus de reconnaissance, l’Etat a demandé récemment à la Fédération évangélique vaudoise (FEV), de se positionner par rapport aux auteurs de ce type de discours. David Rossé, membre du comité de la FEV, a indiqué que cette question serait étudiée prochainement avec le Réseau évangélique suisse.

L’IQRI est un groupe de travail du Réseau évangélique suisse. Sa fonction est de mettre à disposition du public des ressources «susceptibles de favoriser la compréhension et le respect mutuel entre musulmans et chrétiens» Dans une approche chrétienne, l’Institut présente les différences et les points de convergence entre les évangéliques et les musulmans, en étudiant l’impact de leurs convictions sur la culture.

The post Suisse : 24heures enquête sur les évangéliques qui luttent contre la reconnaissance des musulmans appeared first on Evangeliques.info.