Cardinal Maurice Piat/ Facebook

Samedi 25 avril, le cardinal Maurice Piat, archevêque de Port-Louis, capitale de l’île Maurice a lancé un appel à la solidarité face aux conséquences socio-économiques de la pandémie du Covid-19.

« La crise sanitaire a engendré une crise économique grave dont nous ne mesurons pas encore toute l’ampleur, s’est inquiété, samedi 25 avril, le cardinal Maurice Piat, archevêque de Port-Louis, à l’île Maurice. L’on constate que des pans de notre économique sont en train de s’effondrer notamment le tourisme et toutes les activités qui tournent autour du tourisme. Il en va de même pour les fabrications d’usine. Donc il y a vraiment un grand stress qui va se poser sur la société mauricienne ».

L’archevêque de Port-Louis a, en outre fait remarquer que de nombreuses personnes ont déjà perdu leur emploi ou sont en chômage techniques. Une situation qui, selon lui, implique « un grand devoir de solidarité ». Dans ce sens, il a félicité et encouragé Caritas qui mène plusieurs actions au niveau paroissial et diocésain. « En plus, Caritas est en train de collaborer avec une plateforme de la société civile regroupant beaucoup d’ONG, des chercheurs et fondations, a-t-il encore souligné. Ils sont en train d’étudier la situation, prendre des dispositions et surtout préparer l’après Covid-19 ».

A lire : Le cardinal Piat proteste contre l’empêchement de la Marche des fiertés à Port-Louis

Pour le cardinal Piat, « il est heureux que des gens venant de plusieurs horizons puissent penser l’après Covid-19 car la solidarité doit devenir l’âme même de la société ». À ses yeux, « on ne peut plus chercher une société à haut revenu mais à haute solidarité ». S’inspirant du pape François, il estime qu’« il nous faut avoir une créativité de l’amour ».

L’île Maurice compte 334 cas de coronavirus dont 302 guéris et 9 décès.

La Croix Africa