[Mise à jour du 27 mars : Le diocèse de Bergame a démenti cette histoire, même si le prêtre Giuseppe Berardelli s’est toujours dit prêt à faire ce geste.]

« Et je suis profondément ému par le fait que l’archiprêtre de Casnigo, Don Giuseppe Berardelli, à qui la communauté paroissiale avait acheté un respirateur, y a renoncé volontairement pour l’attribuer à quelqu’un de plus jeune que lui. »

Giuseppe Berardelli est aujourd’hui un héros dans la presse italienne. Sa communauté lui avait acheté un respirateur artificiel suite à des soucis de santé qu’il avait eu l’année précédente. Il est décédé du coronavirus en l’offrant à un patient plus jeune que lui.

Le monde a besoin de héros. Le sacrifice ultime : Don Giuseppe Berardelli, prêtre à Casnigo (Bergame), est décédé après avoir abandonné son respirateur à un patient plus jeune que lui, infecté lui aussi par le #coronaviruspic.twitter.com/mUX9qcxcHT

— RING (@RingEditions) March 24, 2020

Un employé du centre de santé de San Giuseppe di Casnigo, où le prêtre, âgé de 72 ans, était soigné, se dit « profondément ému » de ce renoncement.

« Et je suis profondément ému par le fait que l’archiprêtre de Casnigo, Don Giuseppe Berardelli, à qui la communauté paroissiale avait acheté un respirateur, y a renoncé volontairement pour l’attribuer à quelqu’un de plus jeune que lui. »

Le père Berardelli officiait à l’église de Casnigo depuis près de 14 ans. Le maire honore « une personne simple et directe, avec une grande gentillesse et une grande serviabilité envers tout le monde, croyants et non-croyants ». Il est décédé comme il a vécu, en prenant soin des autres.

Avant d’officier à Casnigo, Giuseppe Beradelli a longtemps travaillé au sein de la paroisse de Fiorano. Clara Poli, maire de cette ville pendant de nombreuses années, raconte qu’il était une « grande personne ». Elle se souvient de lui, arpantant les rues de la cité sur sa moto, « toujours gai et plein d’enthousiasme ».

« C’était un prêtre qui écoutait tout le monde, il savait écouter, celui qui se tournait vers lui savait qu’il pouvait compter sur son aide. […] Il était un excellent curé, grâce à lui et à Don Luigi Manenti qui était à Semonte, j’ai réussi à ouvrir le Centre d’entraide qui a permis d’aider de nombreuses familles, sans lui cela aurait été impossible. »

Guiseppe Berardelli est décédé à l’hôpital de Lovere. Ses amis n’ont pas pu organiser de funérailles à cause du confinement. Mais hier, à midi, tous se sont tenus sur leurs balcons et l’ont applaudi.

M.C.

© Info Chrétienne – Courte reproduction partielle autorisée suivie d’un lien « Lire la suite » vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.