Arabie saoudite : Le royaume supprime la peine de mort… pour les mineurs

Quelques jours après avoir aboli la flagellation, l’Arabie Saoudite a annoncé le 26 avril, avoir supprimé la peine de mort pour crimes commis par des mineurs. Selon un décret royal, une peine de prison ne dépassant pas les dix ans dans un centre de détention pour mineurs remplacera la peine de mort, a indiqué Awad Al-Awad, chef de la Commission des droits humains, un organisme gouvernemental, dans un communiqué.

Ce décret – permettant «d’établir un code pénal plus moderne», selon Awad Al-Awad – devrait épargner la vie d’au moins six hommes chiites, condamnés à mort pour participation à des manifestations antigouvernementales alors qu’ils étaient âgés de moins de dix-huit ans, rapporte Ouest France.

En 2019, l’Arabie Saoudite a mis à mort 184 personnes. Dans le royaume sunnite et ultraconservateur, l’homicide, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue, les attaques à main armée, la sorcellerie, l’adultère, la sodomie, l’homosexualité et l’apostasie sont passibles de la peine de mort.

Selon l’ONG Portes Ouvertes, les quelques chrétiens d’arrière-plan musulman saoudiens sont en danger de mort, dans le royaume wahhabite dont les lois sont inspirées de la charia (loi islamique). Le pays figure au treizième rang de l’Index mondial de persécution des chrétiens 2020 de la mission protestante.

La rédaction d’Evangeliques.Info – 28 avril 2020 11:06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − sept =