Au Cameroun, une association interconfessionnelle féminine offre un matériel de lutte contre le Covid-19 à des prisonnières


Une opération, menée par la Cameroon Women of Faith Network for Peace – Association des femmes croyantes camerounaises pour la paix – (Camwofnp) et qui avait pour thème « sourire pour tous en temps de Covid-19 », a permis d’offrir aux femmes détenues de la prison de Mfou, dans la banlieue de Yaoundé, du matériel de lutte contre le Covid-19 ainsi que des produits de première nécessité.

La ville de Mfou, à une vingtaine kilomètre de Yaoundé, la capitale camerounaise est surtout connue pour sa maison d’arrêt pour femmes : la « Prison spéciale de Mfou ».
Ce 11 juin, un groupe de femmes de différentes confessions religieuses, membres de l’association Cameroon Women Of Faith Network for Peace (Association des femmes croyantes camerounaises pour la paix) s’est rendue à la prison de Mfou où les portes ont été ouvertes.

La Cameroon Women of Faith Network for Peace a été créée à Yaoundé en novembre 2019. C’est une association qui est affiliée à l’African Women of Faith Network (Réseau africain des femmes de foi). Elle regroupe en son sein des associations féminines confessionnelles reconnues sur le plan national, dans le but de promouvoir le rôle des femmes dans la construction de la paix et le vivre ensemble, la gouvernance et la participation au développement durable.

Première grande activité de l’association

« Nous sommes venues ici à la prison spéciale de Mfou, animés toutes par les motivations de notre foi en Dieu pour offrir un sourire à nos sœurs qui vivent pour un temps en prison en cette période difficile de Covid-19 », a expliqué Clémentine Onana, une des participantes.

Selon le témoignage de la première co-présidente de la Camwofnp, Lucienne Oba, la visite à la prison spéciale de Mfou constitue la première véritable sortie de l’association. Une activité caritative respectueuse du caractère interreligieux de l’organisation qui a associé à la démarche, les leaders religieux des communautés catholiques, protestantes et musulmanes.

La prison spéciale de Mfou compte environ 2 500 pensionnaires dont deux tiers sont des femmes. La structure, comme la plupart des prisons camerounaises connait un surpeuplement et une promiscuité qui en font un terrain favorable à la propagation de la pandémie du coronavirus.

Des cas de Covid-19 dans cette prison

« Nous avons voulu ainsi à travers nos dons, aider nos sœurs prisonnières à se protéger contre le Covid-19, et profiter de notre présence dans cette maison d’arrêt pour sensibiliser les responsables de cette prison à la mise en œuvre des mesures barrières édictées par le gouvernement camerounais », ajoute Pasma Nzeket, deuxième co-présidente de la Camwofnp. La valeur des dons de l’association s’élève à 3 000 000 FCFA soit environ 4 580 €.
Selon une source proche à la fois de l’administration pénitentiaire et du ministère de la Santé publique du Cameroun, la prison de Mfou a déjà connu plusieurs cas de femmes positives au Covid-19. Le chiffre exact n’a pas été communiqué.

Au 16 juin, le Cameroun compte officiellement près de 10 000 cas de Covid-19 dont plus de moitié est guérie.

Jean François Channon Denwo à Yaoundé