Samedi 8 mai, Mgr Gabriel Sayaogo, archevêque métropolitain de Koupela au Burkina Faso, a envoyé en mission 19 nouveaux catéchistes issus des diocèses de Fada, Tenkodogo et Koupela.

Ils sont 12 hommes et 7 femmes à avoir exprimé leur engagement comme catéchistes à Mgr Gabriel Sayaogo, archevêque métropolitain de Koupela, samedi 8 mai au cours d’une messe d’envoi en mission qui les a officiellement institués comme catéchistes titulaires.

Les nouveaux catéchistes ont reçu des mains de l’archevêque de Koupéla leurs outils de travail : un missel complet en langue Mooré – la langue la plus parlée dans cette partie du Burkina Faso – une croix, un chapelet et une médaille des catéchistes.

Ils ont ensuite revêtu une aube, habit liturgique qu’ils porteront au cours des célébrations sans prêtres qu’ils sont désormais chargés de diriger. Mgr Sayaogo, au sortir de cette messe d’envoi en mission, a exprimé sa satisfaction. « Je suis animé par des sentiments de joie, des sentiments de satisfaction et de gratitude au Seigneur qui nous a permis d’envoyer des jeunes aujourd’hui comme fer de lance de l’évangélisation » , a-t-il confié.

4 ans de formation

Cette cérémonie couronne 4 ans de formation de ces catéchistes au Centre de formation des catéchistes de Dialgaye. Selon le directoire pour la catéchèse de 2020, « les centres de formation de base des catéchistes, à caractère paroissial, inter-paroissial ou diocésain, ont pour tâche de proposer une formation systématique fondamentale ». Ce texte suggère également qu’une formation de base soit dispensée sur « les contenus fondamentaux, présentés de manière simple, mais avec un style de formation adapté aux exigences actuelles ».

A lire : Mali: Ignace Poudiougou, incontournable catéchiste de Douentza

Au Burkina Faso, la formation des catéchistes n’est pas seulement catéchétique et intellectuelle, elle est aussi humaine. « Les pensionnaires des écoles de catéchistes sont formés dans des métiers de leur choix durant les 4 ans de formation », explique à La Croix Africa, le père Tibo Albert Kaboré, prêtre du diocèse de Koudougou, au Burkina Faso, formateur de catéchiste pendant de longues années et auteur, en 2017, d’une thèse de doctorat sur « La vie et le ministère des catéchistes titulaires au Burkina Faso ». « Après l’envoi en mission, l’école de catéchèse organise une remise de matériels à chaque couple de catéchistes. Il s’agit d’une charrue, de 2 ânes, et 2 vélos ».

L’équipe formatrice de ce centre de Dialgaye est composée de deux prêtres diocésains, trois frères de la Sainte Famille de Nazareth, d’une religieuse des Sœurs de l’Immaculée Conception et de deux couples de catéchistes moniteurs.

Lucie Sarr