C’est par un Tweet que la République burundaise a annoncé mardi 9 juin le décès du président Nkurunziza, âgé de 55 ans, survenu “suite à un arrêt arrêt cardiaque ce lundi 8 juin“. Le Gouvernement de la République du Burundi a décrété un deuil national de sept jours pour le président qui était au pouvoir depuis 2005. En 1955, cet ancien chef rebelle avait rejoint les rangs des Forces pour la défense de la démocratie, la plus importante milice opposée à l’armée régulière lors de la guerre civile (1993-200) et un parti à dominante hutu. Condamné à mort pour sa part dans la rebellion, Pierre Nkurunziza avait pris la tête des FDD en 2001 avant d’être élu président en 2005. Le président venait d’inverstir son successeur, le général Évariste Ndayishimiye dont la … [lire la suite sur Evangeliques.info]