Un nouvel amendement élargit l’accès au suicide médicalement assisté aux personnes malades ou handicapées qui ne sont pas en fin de vie. Les évangéliques canadiens associés aux défenseurs du handicap et aux experts de l’ONU regrettent cette décision, selon le journal Christianity Today dans un article publié le 20 avril.

«Beaucoup d’entre nous ont le cœur brisé à ce sujet», partage Derek Ross, le directeur exécutif de Christian Legal Fellowship à CT. «Nous avons maintenant affaire à un système juridique qui fait de plus en plus d’exceptions au principe jadis sans exception selon lequel vous ne pouvez pas consentir au tort que votre vie soit terminée par une autre personne et que toutes les vies sont intrinsèquement et également pleines de valeur. et la valeur de la dignité. »

La loi C-7 modifie plusieurs conditions d’accès

Le projet de loi C-7 a été voté en février dernier par le Parlement fédéral. Il est entré en vigueur le 17 mars après l’adoption par le gouvernement d’un amendement au Code criminel. L’aide médicale à mourir (AMM) – soit le suicide assisté par un médecin – est désormais ouverte à toute personne atteinte d’une affection grave et incurable qui souhaite mourir (une personne physiquement handicapée ou atteinte d’une maladie chronique), même si son décès n’est pas imminent.

Sur le plan médical, la condition reste liée à l’existence d’une maladie grave et incurable et au fait, pour le patient, d’éprouver des souffrances qu’il juge lui-même insupportables. Mais les personnes mourantes n’auront plus à attendre 10 jours entre la demande d’euthanasie et l’injection léthale. « Il sera désormais possible d’euthanasier une personne le jour de sa demande, dans le cas où la mort naturelle est raisonnablement prévisible », précise le site de l’Institut européen de bioéthique (IEB). La loi prévoit par ailleurs la possibilité d’effectuer l’euthanasie sur un patient inconscient ayant préalablement demandé l’euthanasie.

A terme, le Canada prévoit également de l’élargir aux personnes dont la seule condition médicale est une maladie mentale. L’AMM est légale au Canada depuis 2016.

The post Canada: les évangéliques perdent une bataille face à l’élargissement de la loi sur le suicide assisté appeared first on Evangeliques.info.