Colombie: Les chrétiens indigènes accusés de propager le Covid-19


Les chrétiens accusés de «briser l’harmonie»

Dans un récent rapport, Portes Ouvertes fait part de la menace qui plane sur les chrétiens amérindiens de certaines régions de Colombie. Déjà marginalisés et mal perçus par les chefs amérindiens locaux, ces chrétiens sont accusés de «briser l’harmonie» et de propager la maladie dans les communautés rurales.

D’après ce rapport, les chefs locaux estiment que l’expulsion des chrétiens ramènerait l’équilibre et débarrasserait la population du Coronavirus. «Ils n’hésitent pas à les envoyer en prison et les forcent à renoncer à leur foi», affirme Camilo, l’un des équipiers partenaires de Portes Ouvertes. «Selon leurs croyances, la conversion au christianisme d’un amérindien né dans cette tribu détruit cette harmonie et provoque toutes sortes de malheurs comme la sécheresse, la famine, la maladie et, finalement, la mort», relate Camilo.

Une persécution intensifiée

Cette croyance est si fortement ancrée dans la tribu que les persécutions ont en effet augmenté ces dernières semaines. Les chrétiens sont devenus les «boucs émissaires» de cette pandémie. Au cours de la première semaine de mai, un homme et une femme ont été arrêtés lors d’une réunion de prière pour être ensuite déportés dans une prison isolée dans les montagnes. Camilo en explique la raison: «Les chefs indigènes considèrent que ces réunions chrétiennes constituent une grave violation des coutumes locales. Pour eux, c’est un crime qui peut conduire à une peine de mort.»

Toujours selon les informations de Portes Ouvertes, d’autres chrétiens risquent de perdre tout ce qu’ils possèdent ainsi que leur moyen de subsistance. «En ce moment, la persécution atteint un degré jamais égalé auparavant», rapporte l’association de soutien des chrétiens persécutés soucieuse d’encourager l’intercession en leur faveur.

The post Colombie: Les chrétiens indigènes accusés de propager le Covid-19 appeared first on Evangeliques.info.