La pandémie de Covid-19 freine les autorités de Corée du Nord dans leur censure des Bibles. En temps normal, chaque foyer nord coréen est fouillé deux fois par an à la recherche de publications interdites par le régime communiste, dont les Bibles. Leur possession est une infraction punissable. A cause du coronavirus et par crainte d’une infection,  les responsables ne procèdent pas aussi minutieusement à ces recherches, rapporte Eric Foley, dirigeant de l’organisation humanitaire et missionnaire Voice of the Martyrs (VOM), basé à Séoul en Corée du Sud. 

Malgré l’interdiction, «(les chrétiens) feraient n’importe quoi pour avoir une Bible», déclare Eric Foley. Son organisation envoie des Bibles et des extraits de la Bible via des ballons gonflés à l’hélium depuis la Corée du Sud vers la Corée du Nord. L’opération se répète une quinzaine de jours par an entre mai et septembre, rapporte Idea Spektrum. Depuis 2005, environ 25 000 Bibles ont ainsi été envoyées en Corée du Nord chaque année. 

Un tiers des près de 100’000 chrétiens de Corée du Nord seraient incarcérés dans des camps pénitentiaires, selon les chiffres de Voice of the Martyrs. Le pays est classé numéro un de l’Index mondial de persécution des chrétiens de Portes Ouvertes.

The post Corée du Nord : Le Covid profite indirectement aux chrétiens appeared first on Evangeliques.info.