Coronavirus : La Porte Ouverte Chrétienne n’est pas responsable de l’apparition du virus en Alsace, indique le Docteur Jonathan Peterschmitt

Dans un manifeste publié le 19 avril, Jonathan Peterschmitt, médecin généraliste, membre de l’Eglise la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse et fils du pasteur principal Samuel Peterschmitt, répond aux nombreuses mises en cause de son Eglise et de sa région dans la propagation de l’épidémie de Covid-19.

Dans son document intitulé «de la responsabilité en contexte pandémique», (voir le lien vers le texte intégral ci-dessous) le jeune homme déplore la «mise à l’index d’une communauté en cherchant à lui faire porter un chapeau trop grand pour elle. Comme si les marins du porte-avion Charles-de-Gaulle étaient tenus responsables de la dissémination du virus sur leur parcours… cela n’aurait aucun sens et serait injuste, ils en sont victimes!».

Le médecin alsacien dénonce que «le discours de plusieurs personnalités en responsabilité a régulièrement glissé vers une mise en avant d’un groupe de personnes (la communauté protestante évangélique), d’une ville (Mulhouse), voire d’une région (le Grand Est)». «Aujourd’hui, la solidarité nécessaire à la gestion de la crise actuelle ne nous impose pas un silence béat face à des déclarations injustes» qui ont «un impact concret sur les citoyens visés», poursuit-il.

En tant que participant à la rencontre du 17 au 21 février organisée par son Eglise, Jonathan Peterschmitt dit se sentir doublement atteint : physiquement, par la maladie, la mort de proches; et dans son intégrité morale étant «désigné “responsable involontaire” qui fait lourdement écho à l’accusation d’”homicide involontaire”».

«Quid des autres rassemblements ayant eu lieu à cette époque si le virus circulait déjà?», s’interroge le père de famille de 33 ans. Endossant ensuite la casquette de médecin, le généraliste poursuit ses interrogations «Pourquoi ensuite un tel manque de moyens pour gérer une crise de très grande ampleur rendue évidente par le témoignage de quelques-uns? (…) La médecine de terrain est sinistrée, j’exerce dans un désert médical selon les critères de l’Agence régionale de santé (ARS) et pourtant je ne suis qu’à 15 minutes de Mulhouse (agglomération comptant 277 584 habitants).»

«Nous sommes en train de payer, en vie humaines, la virulence de ce coronavirus, mais aussi et surtout la facture de 30 années de démantèlement sanitaire local et national bien ancré dans la philosophie politique et administrative. Certes, il est commode d’attirer l’attention sur des responsables fantasmés, mais ne serait-il pas plus courageux de répondre aux questions sus-citées? Plus juste?», interroge encore Jonathan Peterschmitt. Il souhaite que la réalité de l’épidémie «avant, pendant et après le rassemblement de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse» soit mise en lumière; que les Mulhousiens, Alsaciens, ne soient pas assimilés à la maladie et davantage discriminés et que les soignants aient demain «les moyens de faire sereinement et efficacement le travail pour lequel (ils sont) applaudis actuellement».

Lire le manifeste en intégralité

La rédaction d’Evangeliques.info – 20 avril 2020 12:32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 4 =