« Dieu nous appelle à la solidarité avec ceux qui souffrent car solidaires nous sommes solides »

Le P. Leonard Santedi, secrétaire général de la Cenco / Cenco
11 avril 2020 pas de commentaire

[ Contribution Père Santédi 3/3] : Le père Léonard Santédi est théologien, membre du Comité théologique du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar et recteur de l’Université catholique du Congo.

La Croix Africa reprend en trois parties sa réflexion théologique sur la crise sanitaire actuelle intitulée : « Où est Dieu ? Le cri de l’homme en ce temps d’épidémie de coronavirus » et qui paraîtra aussi dans la revue de la congrégation italienne de la congrégation des Comboniens « Nigriza ».

Dieu nous appelle à la solidarité avec ceux qui souffrent car solidaires nous sommes solides.

« Qu’as-tu fais de ton frère » ? (Gn 4,9). Un message fort que nous le Seigneur en cette période est certainement celui de la solidarité. « Dis-moi comment tu traites ton frère, je te dirai qui tu es ». La place de l’autre révèle celle de soi. Désormais même la question de Dieu se pose en terme social. La responsabilité devant Dieu est la responsabilité du frère. Le Dieu de Jésus-Christ, lui-même ne peut être correctement perçu que là où il y a un projet de fraternité et de solidarité.

Nous ne pourrons pas vaincre cette pandémie de coronavirus en nous fermant aux autres dans une attitude égoïste et égocentrique. Ceci que ce soit aussi bien niveau individuel qu’à celui de l’échelle internationale. Tout comme aucune personne ne pourra se sauver seule, aucun pays ne pourra s’en sortir seul. En France par exemple, on voit aujourd’hui des malades qui sont transportés d’une ville vers une, ou même vers d’autres pays. On voit également le dévouement du personnel de santé pour sauver des vies humaines au risque de leur propre vie. Nous sommes appelés à la solidarité en étant attentifs envers ceux qui souffrent de la maladie et ceux qui sont démunis. A Kinshasa, une ville de plus de 12 millions d’habitants, comment faire face à cette pandémie sans un élan de solidarité ? Comment des populations qui vivent au jour le jour dans la débrouillardise pourront efficacement respecter les mesures de confinement ? On comprend dès lors l’appel lancé par le Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa, pour un élan de solidarité et de générosité particulièrement en cette période de pandémie. Que ceux qui ont plus, partagent avec les autres. Ceux qui disposent des infrastructures efficientes sont appelés à aider les autres. Nous sommes appelés à faire preuve de générosité inventive. Seule la solidarité nationale et internationale nous aidera à vaincre cette pandémie.

Face à ce cri de nos contemporains : Où est Dieu ? Notre foi en Jésus-Christ mort et ressuscité nous montre que Dieu est là où les hommes s’engagent à construire une humanité plus fraternelle. C’est à travers cette foi active dans la construction d’une cité plus humaine et d’une Église plus prophétique que Dieu peut devenir plus visible et crédible. La foi chrétienne pousse vers la création d’un monde dans lequel se réalise le projet de Dieu, d’un Dieu se révélant un Dieu pour l’homme. C’est ce Dieu qui ne nous abandonne pas en ce temps de pandémie de Coronavirus mais qui traverse avec nous cette dure épreuve et qui, par à la mort et la résurrection de son Fils et dans l’Esprit, nous rend victorieux de toute épreuve.

Père Léonard Santédi

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-sept =

© 2020 - FOMECAF