Etats-Unis : La foi carburant de la vie John Lewis, militant des droits civiques décédé à l’âge de 80 ans

John Lewis, militant des droits civiques, homme politique démocrate et pasteur baptiste américain est décédé le 17 juillet à l’âge de 80 ans. La foi a été le carburant de la vie de ce compagnon de lutte de Martin Luther King, souligne Christianity Today. Ce fil rouge a suivi son existence depuis l’enfance où il prêchait aux poulets de sa ferme familiale à son exhortation, par vidéo, aux invités du National Prayer Breakfast en février à «être une bénédiction pour (leurs) semblables».

Ce parlementaire Afro-Américain, membre du congrès de Georgie, souffrait d’un cancer du pancréas. Au début des années 1960, il avait été à 21 ans un des plus jeunes Freedom Riders (voyageurs de la liberté) luttant contre la ségrégation dans les transports aux Etats-Unis. John Lewis avait été grièvement blessé par la police à plusieurs reprises, notamment en 1965 sur le pont de Selma en Alabama. 

La foi, une puissante force de connexion

Adolescent, le futur homme politique a été influencé par la foi et le militantisme de figures comme Rosa Parks ou Martin Luther King qu’il a rencontré pour la première fois en 1958. «La foi religieuse est une puissante force de connexion pour tout groupe de personnes qui œuvrent pour le changement social», avait écrit dans son livre Across That Bridge: A Vision for Change and the Future of America ce diplômé de l’American Baptist Theological Seminary de Nashville (aujourd’hui American Baptist College). 

Le président Donald Trump, ainsi que les anciens présidents Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, Jimmy Carter lui ont rendu hommage, de même que de nombreuses personnalités politiques et religieuses de tous bords.

The post Etats-Unis : La foi carburant de la vie John Lewis, militant des droits civiques décédé à l’âge de 80 ans appeared first on Evangeliques.info.