Ethique: Six Américains sur dix ne qualifient pas la vie humaine de sacrée

Environ six Américains sur dix ne croient plus que la vie humaine soit «sacrée». En revanche, pour la majorité des sondés (69%), les humains sont «essentiellement bons». C’est ce que révèle un rapport du Centre de recherche culturel de l’université chrétienne d’Arizona publié le 23 juin.

Le mot «sacré» est ici défini comme ayant une valeur inconditionnelle et intrinsèque, précise le journal Christian Post. 60% des évangéliques et des chrétiens «nés de nouveau» considèrent la vie humaine comme telle, contre 45% chez les protestants et 43% chez les catholiques romains. Par ailleurs, 12% des sondés croient que l’humain est uniquement une «machine biologique» ou encore qu’il fait parti de «l’esprit de l’univers». 

Pour les chercheurs à l’origine du rapport, la conception de la bonté humaine est opposée à la croyance biblique que «les êtres humains sont créés par Dieu et à son image, mais sont déchus et ont besoin de rédemption». Cependant, la majeure partie des évangéliques, protestants et catholiques définissent l’humain comme naturellement bon. Les chercheurs en concluent que seulement 1/5 ème des évangéliques américains adoptent une vision biblique du monde. 

Directeur de recherche, George Barna commente qu’une telle vision de l’homme influence négativement les débats actuels autour de la police. «Les personnes ayant une vision humaniste du monde soutiennent que le crime et la violence sont dus à la pauvreté, à la mauvaise éducation des enfants et à la discrimination systémique», indique-t-il. 

The post Ethique: Six Américains sur dix ne qualifient pas la vie humaine de sacrée appeared first on Evangeliques.info.