La question de l’extrémisme religieux est un sujet d’actualité dans une Afrique fortement menacée par le djihadisme. Cela suscite des questionnements sur le rôle des chrétiens en pareil contexte. Pour Augustin Ahoga, pasteur et enseignant au Bénin, la montée de l’extrémisme religieux participe de l’abandon des valeurs culturelles africaines par les chrétiens. Ceux-ci développent une peur qui les empêche d’aborder avec un autre regard les djihadistes. Pour atteindre ces personnes à la vie généralement stigmatisée, le chrétien a besoin de formation et d’entrer dans un authentique discipulat à la suite de Jésus de Nazareth.

Augustin Ahoga était l’un des intervenants de Lomé 3, un rassemblement de professionnels des médias d’Afrique francophone, organisé par le FOMECAF et Radio Réveil en novembre dernier.

Lire la suite de l’interview sur le site lafree.info