A l’appel du collectif « Marchons Enfants !, les opposants à la loi de bioéthique ont répondu présent samedi 10 octobre pour éveiller les consciences aux dérives du texte et maintenir la mobilisation.

A Paris comme en régions, une soixantaine de rassemblements ont bravé le temps et les mesures de distanciation sanitaire pour marteler leur opposition au texte de loi voté en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 1er août dernier. 

Dans les rangs, des citoyens, associations et collectifs comme le CPDH (le Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine), Alliance Vita ou la Manif pour tous. Ils ont dénoncé « le risque de marché de la procréation », un texte qui « menace les enfants » et ont réclamé « l’arrêt de l’engrenage eugéniste », rapporte le Figaro dans un article du 10 octobre.

Parmi les mesures les plus controversées du texte de loi de bioéthique, celle de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes.

Le texte sera examiné au Sénat fin 2020 ou début 2021. La date n’a pas encore été annoncée.

« Tout reste possible »

Ludovine de la Rochère, la présidente de la «Manif pour tous» estime dans une vidéo publiée sur le site du Figaro en date du 10 octobre que malgré l’avancement du projet de loi, «tout est possible».

«Nous demandons son retrait en vue d’une réécriture en profondeur» par les sénateurs, poursuit-elle. «Avec la PMA sans père et sans motif médical, on détourne la médecine de sa finalité et on prive l’enfant du père toute sa vie et avant même sa conception». 

«Il n’y a pas de droit à l’enfant. La médecine n’est pas là pour réaliser nos désirs», appuie Ludovine de la Rochère.

Rennes, Nantes, Toulouse ou Paris ont par ailleurs compté des contre-manifestations de plusieurs centaines de personnes en opposition à ces rassemblements du collectif « Marchons Enfants !.

The post France: Des milliers de manifestants ont protesté contre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et ne désarment pas appeared first on Evangeliques.info.