France : L’instituteur sanctionné pour avoir lu des extraits de la Bible se dit «déterminé à se battre»pour réintégrer son poste

A trois semaines de la rentrée, Matthieu Faucher ne sait toujours pas où il enseignera. Suspecté de «prosélytisme» et sanctionné en 2017 par sa hiérarchie pour non-respect de la neutralité vis-à-vis de la religion l’instituteur de Malicornay (Indre) n’a toujours pas retrouvé son poste, relève France Bleu Berry. Pourtant le tribunal administratif de Limoges a annulé la sanction en juillet 2019.

Lui qui a reconnu avoir lu des extraits de la Bible à ses élèves de CM1 et CM2, dans le cadre d’un cours sur le fait religieux, dénonce une dérive grave et inquiétante de l’administration. «En ne me rendant pas mon poste, l’Education nationale n’a pas respecté l’injonction de la justice. (l’administration a fait appel de la décision, sans effet suspensif, ndlr). Qu’une décision de justice ne soit pas respectée par une administration, c’est très grave et très inquiétant. On ne voit pas pourquoi l’administration serait au-dessus de la justice», explique Matthieu Faucher. 

Il continue de contester l’accusation de «prosélytisme», uniquement imputée par une lettre anonyme et écartée par une enquête administrative. «Pour eux (le ministère), il ne faut pas que je gagne, il ne faut pas que je réintègre mon poste à Malicornay. Quitte à raconter n’importe quoi, quitte à m’accuser de prosélytisme religieux, ce qui va au-delà du délirant. On en est à ce jusqu’au-boutisme», poursuit-il.

Aucune date n’a encore été fixée pour le procès en appel qui devrait avoir lieu dans les prochains mois. 

The post France : L’instituteur sanctionné pour avoir lu des extraits de la Bible se dit «déterminé à se battre»pour réintégrer son poste appeared first on Evangeliques.info.