Le 28 mai, la Chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale (CPI) a modifié les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo, rapporte le média ivoirien l’Infodrome. La Chambre d’appel a révoqué quatre conditions qui étaient imposées à l’ancien président de Côte d’Ivoire, qui affiche depuis longtemps sa foi chrétienne, ainsi qu’à Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes Patriotes. Parmi les conditions révoquées, l’interdiction de se … [lire la suite sur Evangeliques.info]