Le pape François exprime sa « proximité et sa peine » aux familles de migrants sénégalais

Touché par le naufrage d’un bateau qui a provoqué la disparition de plus de 140 migrants sénégalais en partance vers l’Europe, le pape François a exprimé le 5 novembre, à Mgr Ernest Sambou, évêque du diocèse de départ des victimes, « sa proximité et sa peine » aux familles des victimes. La disparition en mer de migrants clandestins sénégalais, […]

Touché par le naufrage d’un bateau qui a provoqué la disparition de plus de 140 migrants sénégalais en partance vers l’Europe, le pape François a exprimé le 5 novembre, à Mgr Ernest Sambou, évêque du diocèse de départ des victimes, « sa proximité et sa peine » aux familles des victimes.

La disparition en mer de migrants clandestins sénégalais, en même temps qu’elle interroge, continue de susciter des réactions de compassion à travers le monde. La dernière est celle du pape François. Dans un message transmis à l’évêque de Saint-Louis, Mgr Ernest Sambou, (nord), jeudi 5 novembre, par le biais de la Nonciature apostolique, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège a exprimé la « proximité et la peine » du pape François aux familles des victimes après le naufrage de migrants.

« Ayant appris le tragique naufrage qui s’est produit au large de Saint Louis, et qui a fait de nombreuses victimes, dont quelques enfants, Sa Sainteté le pape François s’associe au deuil des familles, leur manifestant sa proximité et sa peine », a écrit le cardinal Parolin.

A lire : Au Sénégal, reprise du culte catholique le 1er novembre

Le secrétaire d’État du Saint-Siège a aussi souligné que « le Saint-Père prie pour le repos des personnes décédées sur le chemin de la quête d’un mieux-être, les confiant à la miséricorde de Dieu » et qu’il « implore la consolation du Seigneur pour tous ceux qui sont touchés par ce drame ».

Le Saint-Père a, en outre, réaffirmé son « vœu que la communauté internationale œuvre avec détermination pour qu’un tel drame ne se renouvelle plus à l’avenir ». Mgr Michael Banack, nonce apostolique au Sénégal, porteur du message du Saint-Père, a aussi fait part de sa proximité spirituelle aux familles éplorées.

Zone de départ

L’Organisation internationale pour les migrations a annoncé, il y a quelques jours, la mort de 140 migrants dans le naufrage leur embarcation transportant 200 personnes au large de Saint-Louis. Elles avaient quitté le Sénégal via cette ville côtière le 24 octobre à destination des îles Canaries.

Le bateau a pris feu quelques heures après le départ et a chaviré au large de la ville de Saint-Louis. Ce drame a suscité une vive consternation au Sénégal. Le président Macky Sall a lancé le 25 octobre « un appel aux populations à plus de vigilance et à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour préserver la vie des jeunes tentés par l’émigration ».

Charles Senghor (à Dakar)