Le système de billetterie du club de football de Cologne vient en aide à l’Église catholique


Le FC Cologne permet au diocèse d’utiliser son système de billetterie pour l’accès aux messes dans les paroisses, en tenant compte des capacités d’accueil limitées et des règles de distanciation sociale.

« Un beau signe de solidarité. » C’est par ces mots que le père Markus Hofmann, vicaire général du diocèse de Cologne, en Allemagne, a salué lundi 4 mai la proposition du club de football de la ville de permettre au diocèse de disposer de son système de billetterie pour l’accès aux offices religieux. « Nous sommes très reconnaissants au FC Cologne pour son soutien rapide et simple en cette période inhabituelle », a encore déclaré le père Hofmann.

En effet, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le plus peuplé d’Allemagne, les messes et cultes en public sont à nouveau autorisés depuis le week-end dernier, mais sous certaines conditions. Les fidèles doivent respecter une distance minimale entre eux, et le nombre de fidèles à chaque office est limité, avec un nombre de sièges réservés selon la taille de l’église ou du temple.

Séances de signature d’autographes

Afin de remplir toutes ces conditions, le diocèse de Cologne peut bénéficier du système de réservation de billets en ligne que le FC Cologne, pensionnaire de la Bundesliga (la Ligue 1 de football allemande) utilise pour planifier ses séances de signature d’autographes.

Ce système de tickets, émis en ligne ou par téléphone, garantit aux fidèles de pouvoir se présenter dans une église sans crainte d’être refoulés.

Depuis quelques jours, le club de football est donc en train de former les sacristains et autres salariés des paroisses de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à l’utilisation de son système. Cependant, toutes les paroisses du diocèse n’utilisent pas encore le système.

« Nous sommes très heureux de pouvoir aider les gens de notre ville à pratiquer leur foi, malgré les restrictions dues à la crise du Covid-19 », a déclaré le manager du FC Cologne, Alexander Wehrle.

Claire Lesegretain (avec KNA)