L’évêque diocèse de Bafoussam, dans la région de l’Ouest du Cameroun, a suspendu de son poste d’enseignant à l’université catholique de Bafoussam le père André Marie Kengne, administrateur de la quasi-paroisse de Bamesso, pour apologie du syncrétisme religieux, et glissements hérétiques. Il est reproché à ce prêtre d’avoir mis en ligne une vidéo dans laquelle il fait la promotion de la culture traditionnelle et ancestrale Bamiléké qui selon l’évêque n’est pas conforme à la doctrine chrétienne. L’affaire a donc vite fait de diviser au sein du collège presbytéral du diocèse de Bafoussam.

A lire : Au Cameroun polémique autour de la suspension d’un prêtre pour syncrétisme

Au Cameroun polémique autour de la suspension d’un prêtre pour syncrétisme/Landry Banga/LCA