Selon la 3ème édition de l’encyclopédie chrétienne mondiale publiée par Edinburgh University Press, la nouvelle carte mondiale du christianisme fait apparaître un redéploiement et un déclin des chrétiens d’Irak, de Syrie, de Gaza, de Cisjordanie et de Turquie notamment. L’information a été communiquée par l’ONG Portes Ouvertes le 30 avril. La part des chrétiens serait passée de 12,7% à 4,2% entre en 1900 et 2020, d’après les derniers chiffres.

L’Irak et la Syrie ont été concernés par le terrorisme de l’État Islamique et la guerre civile. Un responsable d’église déclarait en 2019 que la communauté de son pays était «proche de l’extinction», indique Portes Ouvertes. Les chrétiens turcs affrontent une montée du sentiment de nationalisme religieux dans leur pays et « sont discriminés et persécutés malgré une tolérance théorique. Ils ne sont plus que 0,2% aujourd’hui. » L’ONG rappelle que l’Irak et la Syrie apparaissent parmi les quinze premiers pays où les chrétiens sont le plus persécutés. La Turquie gagne dix places et occupe le 25ème rang actuellement.

Le nombre de chrétiens n’a pas faibli pour autant

Néanmoins, l’encyclopédie n’indique pas de tendance à la baisse. « Le nombre de chrétiens dans le monde n’a pas beaucoup changé en 120 ans », relève le communiqué de l’ONG. De 34,5% en 1900, leur nombre s’élevait encore à 32,3% en 2020. Leur répartition indique un certain redéploiement. Principalement concentrés en Europe et en Amérique du Nord, ils se concentrent pour beaucoup aujourd’hui dans les pays du Sud.

La persécution, la sécularisation du monde occidental et l’évangélisation de régions de tradition non chrétienne sont quelques-unes des raisons invoquées pour expliquer ces évolutions. 

The post Monde: l’Afrique du Nord et le Moyen Orient vidées de leur population chrétienne à cause de la persécution appeared first on Evangeliques.info.