Népal : Deux pasteurs arrêtés, accusés d’avoir enfreint les règles du confinement

Deux pasteurs ont été arrêtés le 28 mars au Népal, faussement accusés de ne pas avoir respecté les règles sanitaires pour éviter la propagation du coronavirus. Le 24 mars, le gouvernement népalais a ordonné un confinement général dans tout le pays et a annoncé ainsi que les services religieux seraient suspendus. Dans la province de Karnali, des policiers sont passés par dessus le portail fermé de l’Eglise Nissi et ont arrêté son pasteur l’accusant de continuer à faire un culte. «Je passais du temps en famille à discuter et à étudier la Bible», raconte le pasteur Gurung à Morning Star News. Il explique qu’il n’était qu’avec des personnes proches vivant dans les mêmes locaux que sa famille, tandis qu’en temps normal l’église accueille environ 800 personnes pour le culte.

Le même jour, dans la même province, le pasteur Prem Bahadur a également été arrêté, lui aussi faussement accusé de s’être rassemblé avec sa communauté pour un service religieux. D’après lui, certains membres de son Eglise s’étaient rendus au lieu de culte sans être informés des nouvelles directives du gouvernement. Alors que le pasteur leur expliquait la situation, les restrictions et leur disait de rentrer chez eux, sept policiers sont venus l’embarquer et ont blessé trois personnes. La police l’a mis dans la même cellule que le pasteur Gurung. Les deux pasteurs ont été libérés sous caution le lendemain soir.

Le Népal, dont la Constitution interdit de changer de religion, figure à la 32e place de l’index mondial de persécutions des chrétiens de l’ONG Portes Ouvertes.

La rédaction d’Evangéliques.info / Morning Star News – 14 avril 2020 14:12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =