Nigeria : Le confinement complexifie la libération d’une élève chrétienne enlevée

Au Nigéria, l’arrêt des démarches judiciaires en pleine épidémie de coronavirus complexifie la libération d’une jeune fille chrétienne forcée à devenir musulmane. Selon l’ONG Portes Ouvertes, le 23 mars, Joy Dankaka, âgée de 16 ans devait revenir chez elle car son école venait de fermer à cause de la pandémie. Cependant, elle aurait été enlevée par l’imam Hamza Bello de la ville d’Ikara et subir une islamisation forcée. L’imam a refusé de rendre Joy à ses parents chrétiens et leur a dit qu’elle a été «donnée» à une famille musulmane.

Malgré la mobilisation d’avocats pour aider la famille, les démarches pour la libérer sont ralenties par les restrictions sanitaires. Si les détails de l’enlèvement ne sont pas encore connus, Portes Ouvertes craint que Joy n’ait été mariée de force à un musulman.

L’ONG de défense des chrétiens persécutés rappelle que ces problèmes d’enlèvement de jeunes filles sont très fréquents au nord est du Nigeria. On rappelle l’enlèvement de plus de deux cents écolières par Boko Haram à Chibok en 2014 ; une centaine serait encore en captivité. En 2018, plus de cent adolescentes avaient été kidnappées, les musulmanes avaient été relâchées un mois plus tard. Parmi les otages, Lea Sharibu a refusé de renier sa foi en Jésus-Christ, et serait aujourd’hui mariée de force à un musulman.

La rédaction d’Evangéliques.info / Portes Ouvertes – 17 avril 2020 15:55

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + quatorze =