Serge Carrel avec Dodji Juliette Kpessou (Radio Hosanna, Porto-Novo, Bénin) et Benjamin Holl (Radio Vie nouvelle, Douala, Cameroun) pour l’interview et la réalisation du son

Du 23 au 27 novembre, une soixantaine de professionnels des médias ont fait le voyage de Lomé pour une semaine de formation. A l’occasion de cette troisième édition, quelques participants ont témoigné des changements apportés par cette nouvelle dynamique initiée par Radio Réveil (Bevaix). Voici le témoignage d’un président de radio du Congo Kinshasa. Cette contribution écrite est accompagnée d’une émission de radio réalisée par Dodji Juliette Kpessou (Radio Hosanna, Porto-Novo, Bénin) et Benjamin Holl (Radio Vie nouvelle, Douala, Cameroun).

Il s’appelle Johnson Kipesse. Il est le président de la Radio et télévision évangélique et développement Hermon à Rutshuru (RTEDH), une ville du Nord-Kivu à quelque 70 kilomètres au nord de Goma. Ce citoyen de la République démocratique du Congo a participé à Lomé 2 en novembre 2019, la rencontre mise en place par le Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone et qui abordait le thème : « Inventons la radio intégrale ! »

Un sondage entraîne une nouvelle grille des programmes

A son retour sur place, Johnson Kipesse s’interroge. Comment donner suite aux impulsions reçues lors de cette semaine de formation ? Comment continuer à être une radio chrétienne et dans le même temps servir la population locale ? Il décide de mettre en place un sondage pour mieux connaître ses auditeurs. En février 2020, 217 personnes ont réagi. Les requêtes et les suggestions sont nombreuses. Cela conduit Johnson Kipesse et son collègue Augustin Paluku à retravailler la grille des programmes de la radio et à l’adapter aux besoins de la population.

Des prévisions météo en langue locale

Aujourd’hui, chaque jour à 18h15, RTEDH diffuse une émission intitulée « Météorologie locale ». Son but : délivrer les prévisions météo en langue locale, en l’occurrence en swahili. « Nous faisons suivre cela de conseils agricoles, ajoute Johnson Kipesse. Et depuis lorsque des gens qui me connaissent me croisent ou me téléphonent, ils m’appellent ‘Papa Météo’ » !

Lorsque certains agriculteurs ont manqué le rendez-vous de l’émission, ils se permettent même de téléphoner à Johnson pour lui demander si le temps sera favorable le lendemain pour travailler au champ, pour faire sécher certains produits à l’air libre ou pour « flageller » les haricots… « Voilà le résultat de la rencontre de Lomé 2 sur la radio intégrale ! »

Un nouveau contrat et une distinction

Cette initiative d’une radio évangélique qui diffusait de nombreuses émissions où l’on parlait de la Bible et où l’on entendait beaucoup de prédications de pasteurs locaux n’est pas passée inaperçue dans le paysage médiatique du Nord-Kivu. Des services de l’Etat et certaines ONG se sont approchés de la radio pour envisager une collaboration. « Il y a un contrat qui va être signé avec notre radio, parce que nous nous sommes impliqués dans une campagne de sensibilisation agricole qui courait du mois de juin au 16 octobre », ajoute Johnson Kipesse. RTEDH a même reçu un certificat de radio « porte-voix des paysans », un certificat attribué par la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, et par l’ONG Radios rurales internationales.

« Météorologie locale » a permis à la radio RTEDH d’augmenter le nombre de ses auditeurs et de combler son président, lui qui ajoute, un brin euphorique : « Chaque jour à 18h15, toute la population de notre région est scotchée à notre radio pour écouter les prévisions météo ! »