Le pasteur évangélique Nicolas Guerekoyama-Gbangou et 300 fidèles de son Eglise ont été attaqués le 8 juin par des milices armées, tandis qu’ils revenaient d’un congrès d’Eglises, rapporte Evangelical Focus. Les miliciens ont incendié sept véhicules et détruit les objets de valeur, mais n’ont fait aucune victime.

Nicolas Guerekoyama-Gbangou a remercié Dieu que «toute l’équipe de l’Église soit arrivée en toute sécurité à Bangui», relaye l’Association des évangéliques en Afrique (AEA). L’AEA invite aussi à prier pour l’extinction des milices et pour «une paix durable en République centrafricaine».

«Un inlassable défenseur de la paix en Centrafrique»

Le journal La Croix avait désigné, en 2015, Nicolas Guerekoyame-Gbangou comme un «un inlassable défenseur de la paix en Centrafrique». Ce dernier a fondé, avec l’Imam Omar Kobine Layama et le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique, en 2016, qui œuvre, selon son propre slogan, «pour la paix et la cohésion sociale par une approche interreligieuse».

The post République centrafricaine : Un convoi de chrétiens attaqué au retour d’un congrès appeared first on Evangeliques.info.