Tous les dimanches, La Croix Africa reprend un commentaire du « Prions en Église Afrique », le missel de prière édité par Bayard Africa. La méditation de ce jour, sur la Trinité Sainte, est de l’Abbé Jules Wendyam NASSA du Burkina Faso.

L’unicité de Dieu

La Sainte Trinité est un mystère que Dieu a révélé progressivement à travers l’histoire du Salut. En effet, dans son plan de salut, Dieu s’est révélé à travers sa pédagogie spécifique qui tient compte de l’Homme dans son déploiement de telle sorte que les hommes puissent le connaitre. Et justement, les textes de cette solennité nous permettent d’appréhender l’évolution qui s’est opérée dans la révélation du Dieu Trinité.

Dieu est l’unique Dieu. Le peuple de Dieu a découvert cette vérité, et en faisant mémoire de ses œuvres merveilleuses au bénéfice de l’humanité, il lui rend grâce pour l’élection, et accueille les commandements de Dieu comme fruit de son amour et canal de bonheur. Partant, il reconnait qu’il n’y a qu’un seul Dieu, car Dieu seul est Dieu. Et ce Dieu est une merveille étonnante : il est proche de son peuple et attentif à ses besoins… Si Israël est le peuple élu, Dieu qui est l’unique Dieu est le Dieu de tous les peuples.

Fils d’une communion trinitaire d’amour

Avec lui, saint Paul recommande fortement d’instaurer des relations de Père et de fils. Nous devons avoir envers Dieu des comportements de fils qui mettent leur confiance en lui et non ceux d’esclaves qui obéissent par peur du Châtiment. Les comportements de fils, ce sont ceux de Jésus, conduit par l’Esprit Saint. Les comportements d’esclaves, ce sont ceux d’Adam rempli de sentiments qui conduisent à la désobéissance.

Sur cette relation de père à fils que Dieu veut nouer avec l’humanité, les hommes trébuchent toujours. Pour les soutenir, Jésus, à qui tout pouvoir a été donné sur terre et au ciel, engage ses apôtres pour répandre la Bonne Nouvelle du salut en leur faisant savoir que véritablement le Dieu unique dont parlait l’Alliance n’est pas un Dieu solitaire, mais un Dieu Un en Trois personnes. Le Dieu qui s’est révélé à Moïse, l’Emmanuel promis par le prophète Isaïe, sont unis dans l’Esprit d’amour et ils ne font qu’un : cela met en relief une communion d’amour en trois personnes.

Un rappel de notre mission d’apôtres

Célébrer donc la solennité de la Sainte Trinité, c’est rappeler notre mission d’apôtres dans le monde. Christ nous envoie pour témoigner de son amour dans notre Afrique déchirée par le terrorisme, la peur, l’insécurité, le manque d’amour fraternel. Il nous invite à supporter les incompréhensions et les persécutions que peut susciter notre profession de foi, et à être ses véritables collaborateurs pour répandre le message de salut et plonger les hommes dans la Sainte Trinité en les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Abbé Jules Wendyam NASSA
Prêtre de l’archidiocèse de Ouagadougou (Burkina Faso)