Des restructurations internes avaient été annoncées lors de la Rencontre générale du 24 avril et ont été rendues publiques le 14 mai, sur le site de la FREE. La Fédération romande s’avance vers un mode d’organisation dit «opale.» Les postes de Philippe Thueler et Serge Carrel évoluent. André Gugger devient le nouveau président de la FREE.

Le mode de gouvernance et modèle de financement prennent un nouveau tournant, indique le site de la FREE.ch dans un article publié le 14 mai. La nomination d’un « Groupe ambassadeurs pour explorer et entamer une transition de gouvernance dans la FREE » est l’un des chantiers avancé durant la rencontre générale du 24 avril à laquelle 80 délégués et participants ont participé en visioconférence. La FREE souhaite s’adapter à la culture de la jeune génération et entend poursuivre son travail en terme de missionnalité. Cette nouvelle gouvernance reposera sur les trois piliers que sont «la raison d’être évolutive, la plénitude et l’auto-gouvernance.» 

Pour André Gugger, 59 ans, nouveau président de la Fédération romande d’églises évangéliques (FREE), «Nos églises sont issues d’un Réveil qui a eu lieu à Genève il y a 200 ans. Il faut aujourd’hui adapter nos organisations, nos gestions, nos gouvernances à un monde qui change !» Marié et père de deux enfants adultes, il entend toutefois continuer de porter l’histoire et la vision de la FREE. Membre de l’église L’Abri à La Neuveville (BE), «La Bible, la grâce et le respect» seront au coeur de son action. Il succèdera à l’actuel président Pierre Deriaz en fin de l’année.

Nouveau modèle de financement et évolution de postes

La processus d’évolution de la FREE comprend par ailleurs un nouveau modèle de financement. «Son principe de base est que chaque communauté verse à la fédération un montant situé entre 5 % et 15 % des dons qu’elle a reçus. Il est accompagné de mesures transitoires, afin de permettre aux communautés de s’adapter», précise la FREE. Celui-ci entrera en vigueur en 2022.

Enfin, d’autres mouvements internes ont été annoncés. Philippe Thueler, secrétaire général de la FREE, dit accompagner cette transition «en proposant de réduire son poste à un temps partiel.» Il retrouvera son activité de professeur de physique dans un gymnase de la région lausannoise. Le journaliste Serge Carrel quitte pour sa part la Commission communication pour Radio R mais reste responsable de la formation au sein de la FREE, à 50 %.

Cette réorganisation permettra, selon la FREE, d’accueillir en son sein «plusieurs ministères plus spécialisés, à temps partiel.»

The post Suisse: La FREE change de visage et se restructure appeared first on Evangeliques.info.