Il y a 20 ans, en 2001, le jour symbolique de la Fête des mères, l’hôpital régional d’Einsiedeln (SZ) ouvrait la première «boîte à bébé» de Suisse. Depuis, sept autres installations de ce type ont fleuri dans le pays, dont une seule en Suisse romande, à l’Hôpital du Valais, à Sion (photo). Ces «boîtes à bébés» permettent aux parents en situation désespérée de déposer leur enfant pour qu’il soit pris en charge, plutôt que d’avorter ou de mettre l’enfant en danger.

Les parents en détresse peuvent déposer leur bébé dans un compartiment accessible depuis l’extérieur d’un hôpital, avant de le refermer et de s’en aller. Une alarme se déclenche trois minutes plus tard, signalant la présence de l’enfant. Depuis 2001, 26 nouveaux-nés y ont été déposés.

Entre 1997 et 2001, quand il n’y avait pas encore ces «boîtes à bébé» ou «fenêtres à bébé», 13 nouveaux-nés avaient été abandonnés ou tués en Suisse, contre 17 au cours des vingt dernières années. Dominik Müggler, responsable du projet «Baby window» de l’Aide suisse pour la mère et l’enfant (ASME), a eu l’idée d’installer ces «fenêtres à bébé» après avoir entendu parler de la «trappe à bébé» de Hambourg en Allemagne qui a ouvert en 2000.

En Allemagne, plus d’une centaine de «Babyklappen» sont répartis sur le territoire. Au moins 300 enfants ont été abandonnés anonymement depuis 20 ans

The post Suisse : La première «boîte à bébé» a 20 ans appeared first on Evangeliques.info.