Suisse : l’Armée du Salut transforme un hôtel trois étoiles en un lieu d’hébergement pour femmes et mineurs sans-abris.

Situé à Genève, dans la Vieille-Ville, l’hôtel trois étoiles Bel’Espérance, accueille depuis le 23 mars une vingtaine de femmes et une dizaine de mineurs sans-abris. Selon Le Temps, les bénéficiaires sont hébergés dans des chambres munies de télévision, d’une salle-de-bain et de WI-Fi et reçoivent trois repas par jours livrés sur place. Ce havre de paix est dû à l’initiative de l’Armée du Salut, dont le Bel’Espérance est l’unique bien de type hôtelier.

Alertée par la situation difficile, la direction générale de l’Armée du Salut à Berne a donc mis à disposition cet hôtel destiné d’ordinaire à des clients commerciaux et des touristes. Des travailleurs sociaux ont remplacé le personnel hôtelier et deux agents de sécurité assurent la protection des résidents. La ville de Genève, de concert avec le Collectif d’associations pour l’urgence sociale (Cause), disposait déjà de lieux d’hébergement (sleep-in) mis à la disposition des personnes sans logement, mais sans pouvoir garantir les normes relatives aux distances de sécurité. Le Bel’Espérance offre suffisamment d’espace pour éviter le risque d’être contaminé.

Entre 1932 et 1991, cet hotel avait été un foyer pour femmes seules, avant de devenir un établissement hôtelier ordinaire. Néanmoins, Alain Meury, son directeur, n’a jamais perdu de vue la vocation première du Bel’Espérance: «Lorsque l’établissement est devenu un hôtel, il a été décidé que les bénéfices seraient utilisés pour aider les sans-abris», explique-t-il. En effet, le site internet de l’hôtel, fermé aux touristes pour le moment, annonce sa particularité: «L’Hôtel Bel’Espérance soutient directement l’Accueil de Nuit de l’Armée du Salut à Genève. Le bénéfice de l’hôtel est utilisé pour aider à accueillir des personnes sans abri en leur proposant un toit et un repas. Ainsi lorsque vous passez une nuit à l’hôtel Bel’Espérance vous participez financièrement à une action sociale d’entraide.»

La rédaction d’Evangéliques.info / Le Temps – 15 avril 2020 11:48

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + cinq =