Suisse : le Conseil Fédéral interpellé sur la reprise des cultes

A l’heure où aucune décision n’est encore prise quant à la reprise possible des cultes en Suisse, le président du Conseil de l’EERS, Gottfried Locher, a eu l’occasion de porter la question devant la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter lors d’une discussion qu’il a jugé approfondie.

Dans un tweet daté du 13 avril, Gottfried Locher avait déjà fait part de son souhait: «Les Églises sont des lieux de force, et nous en avons plus que jamais besoin. J’espère que le Conseil fédéral rouvrira bientôt les églises.»

S’il précisait alors qu’il espérait l’ouverture des lieux de cultes plutôt que la reprise des rencontres communautaires, le président du Conseil de l’EERS a évoqué la reprise des services religieux avec la conseillère fédérale.

«Nos Églises sont d’une grande importance pour de nombreuses personnes, dans le sens où celles-ci puisent leur force dans la prédication, le recueillement ou la prière», a-t-il rappelé. Gottfried Locher salue, dans une interview accordée à Reformes.ch, la créativité et la capacité d’adaptation des Eglises au coeur de la crise sanitaire. Il relève toutefois les limites des technologies et des cultes en streaming devant le besoin de «communion vécue». «D’autre part» a-t-il ajouté, «j’ai souhaité exprimer ma préoccupation sur le plan politique, soit que les autorités, dans la multitude de questions qui leur sont posées, tiennent également compte des Églises et de leurs membres dans le souci d’une réouverture rapide des services religieux.»

Gottfried Locher a par ailleurs rencontré des représentants des deux autres Eglises nationales, l’évêque catholique Felix Gmür et l’évêque catholique chrétien Harald Rein qui ont soutenu sa demande auprès des autorités fédérales.

Karin Keller-Sutter s’est engagée à porter le sujet des cultes devant le Conseil fédéral. Dans une conférence de presse du 24 avril, Daniel Koch, délégué de l’Office fédéral de la santé publique, a précisé qu’aucune décision n’était encore prise à cette date, mais que la question serait traitée «de manière spécifique par le Conseil fédéral, comme les questions liées au sport et autres types de cérémonies.»

Si le président du Conseil de l’EERS appelle de ses voeux un retour à une vie communautaire, il encourage à tirer parti de ce que cette pandémie dramatique pour beaucoup a pu engendrer d’innovant.

«Apprenons toutefois de ces inventions qui ont émergé d’un besoin inédit et qui favorisent de nouvelles formes de communauté.»

Les Eglises évangéliques suisses n’ont pas été évoquées explicitement, mais seront directement concernées par les décisions qui suivront.

La rédaction d’Evangeliques.Info/ Reformes.ch – 29 avril 2020 07:00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =