Le Réseau évangélique suisse (RES) a réagi, le 12 mai, au projet du gouvernement, de mettre en place un certificat de négativité au Covid-19, qui serait obligatoire afin de pouvoir accéder aux lieux de culte du pays. Dans un communiqué, il rejette cette mesure, qu’il voit comme une atteinte à la liberté religieuse : «Les cultes sont une expression de notre liberté religieuse de se réunir et ne doivent pas être réglementés par des contrôles d’identité de quelque nature que ce soit.» 

Une mesure jugée disproportionnée

Le RES estime aussi qu’une telle mesure serait «disproportionnée, car les Eglises évangéliques ont mis en œuvre dès le départ d’autres mesures de protection efficaces». Et d’ajouter: «La proportionnalité dans la lutte contre les pandémie implique de privilégier les mesures les plus douces pour freiner la contagion. […] Depuis l’apparition de la pandémie, les Eglises évangéliques suisses ont élaboré et mis en œuvre de manière cohérente des mesures de protection efficaces.»

Le RES ne s’oppose pas totalement au principe d’un certificat pour autant :  il «pourrait contribuer par exemple à réduire le risque d’infection lors de grands concerts, mais il serait disproportionné de l’imposer aux cultes où l’effervescence des grands concerts n’a pas lieu».

L’organisation faîtière des évangéliques en Romandie rappelle, en outre, qu’«à sa connaissance, seul un cas de cluster léger a démarré durant un culte évangélique en Suisse romande, cluster sont la propagation a rapidement pu être stoppée».

The post Suisse : Les certificats Covid-19, une atteinte à la liberté religieuse pour le Réseau évangélique suisse appeared first on Evangeliques.info.