Un nouveau directeur nommé à la tête du « gendarme financier » du Vatican

©Maria Laura Antonelli/PHOTOSHOT/MAXPPP – Rome ; Italy ; 12/04/2020 – Pigeons in an empty St. Peter’s Square because of the Coronavirus (MaxPPP TagID: maxnewsfrfour461481.jpg) [Photo via MaxPPP]
17 avril 2020 pas de commentaire

L’Italien Giuseppe Schlitzer a été nommé président de l’Autorité d’information financière du Vatican mercredi 15 avril. Il succède à Tommaso Di Ruzza, mis en cause dans l’enquête sur de possibles malversations financières.

Le pape François a bel et bien repris en main l’Autorité d’information financière (AIF), le « gendarme financier » du Vatican, chargé de la lutte contre les activités illégales dans les domaines financier et monétaire. Après un changement de président en novembre dernier, l’institution se voit désormais dotée d’un nouveau directeur, Giuseppe Schlitzer, nommé ce mercredi 15 avril par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin.

Mettre fin aux tensions

Selon le bulletin quotidien du Saint-Siège – toujours laconique – Tommaso Di Ruzza, nommé directeur de l’AIF en janvier 2015, avait en effet « conclu son mandat quinquennal ». Son départ était toutefois tenu pour acquis depuis plusieurs mois, Tommaso Di Ruzza étant un des collaborateurs du Vatican visés par des perquisitions à la rentrée dernière dans le cadre d’une enquête sur « des opérations financières effectuées il y a un certain temps », selon les explications fournies à l’époque par le Bureau de presse.

Une note de la Gendarmerie vaticane – destinée à rester confidentielle mais publiée par des médias italiens – avait même interdit l’accès au petit État à Tommaso Di Ruzza, ainsi qu’à quatre autres employés du Vatican.

Quelques jours après la révélation de ces informations, un communiqué de l’AIF publié à la demande de son président stipulait que « ni le directeur [Tommaso Di Ruzza] ni aucun autre fonctionnaire de l’AIF n’ont rempli leur fonction de manière inadéquate ni eu aucune conduite incorrecte ». Dans la foulée, le Vatican avait réagi en indiquant que le président de l’AIF ne serait pas renouvelé dans ses fonctions. La nomination désormais d’un nouveau directeur semble vouloir clore ce chapitre de tensions entre l’AIF d’une part et d’autre part la justice vaticane et la Secrétairerie d’État.

Également un nouveau vice-directeur

Selon Vatican News, le nouveau directeur, Giuseppe Schlitzer, est diplômé en économie et commerce de l’Université Federico II de Naples et « s’est spécialisé en économie aux États-Unis à l’Université de Chicago et à l’Université George Washington ». L’Italien est « l’auteur de nombreux essais sur la macroéconomie et la finance, les prévisions économiques, la gouvernance et l’éthique des affaires », poursuit le média officiel du Vatican tout en mentionnant que Giuseppe Schlitzer est vice-président de l’Institut international Jacques Maritain.

En plus de Giuseppe Schlitzer, un nouveau vice-directeur a été nommé à l’AIF. Il s’agit de Federico Antellini Russo, un économiste italien qui collabore avec le « gendarme financier » du Vatican depuis 2015.

Xavier Le Normand (avec Vatican News)

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − deux =

© 2020 - FOMECAF