Le 8 mai, sur Facebook, une publication de l’Eglise Saddlebach Church, méga- église baptiste de Californie, indiquait que trois femmes avait été nommées pasteures: Liz Puffer, Cynthia Petty et Katie Edwards. C’est une première pour la dénomination baptiste à laquelle cette Eglise est rattachée.

Le  Southern Baptist Convention, Congrès des Baptistes du Sud, dénomination de Saddlebach Church, revendique « un pastorat réservé aux hommes », selon Wikipédia. Et « certaines Eglises de la SBC qui ont installé des femmes comme pasteurs ont été exclues de leur adhésion à leurs associations SBC locale .» Il est possible que l’Eglise de Rick Warren se fasse exclure de ce Congrès baptiste suite à ces ordinations.

En réaction à cet événement, Owen Strachan, professeur de théologie au Grace Bible Theological Seminary, a réagi sur la page Facebook de l’église Saddlebach Church le jour suivant. Il a qualifié l’ordination de femmes pasteures de «développements non bibliques », et a ajouté : «Les Eglises qui nomment des femmes pasteures s’opposent à la Parole de Dieu, et s’opposer à la Parole de Dieu signifie s’opposer à Dieu lui-même». Le professeur cite 1 Timothée 2, 9-15: « Je ne permets pas à une femme d’enseigner ou d’assumer l’autorité sur un homme; elle doit être silencieuse. »

« Ces dernières années, il y a eu beaucoup de controverses sur la position de la SBC contre l’ordination des femmes pasteurs, certaines Eglises et individus quittant la dénomination à cause de leur position », souligne christianpost.com, dans un article publié sur son site le 8 mai. 

Le post de Saddlebach Church, publié sur Facebook samedi, a recueilli le jour-même plus de 900 likes, mais aussi des commentaires hostiles.

The post USA : Pour la première fois, trois femmes sont nommées pasteures dans l’église baptiste Saddlebach appeared first on Evangeliques.info.